• Annnées 50 : Je les accepte toutes

    J'ai longtemps pensé que le Take Five de Dave Brubeck était une pièce musicale impossible à reprendre. Vrai qu'il y a eu très peu de reprises à l'époque, mais depuis les années 1990, on en croise de plus en plus souvent. J'accepte toutes ces reprises ! Cette pièce sera à jamais parmi mes favorites de tous les temps. L'originale est par ici :

    http://4578.eklablog.com/dave-brubeck-take-five-1961-a85471622

    Eugenie Jones, Take Five, 2013, Black Lace Blue Tears


    votre commentaire
  • Années 70 : Reprise rare

    Une chanteuse et son pianiste, pour un court disque au climat un peu sec et honnêtement pas très bon. Cependant, on peut y croiser une reprise du premier succès de Billy Joel (1974), une chanson que j'ai toujours aimée et qu'on ne voit pas souvent dans la sphère des interprétations.

    Holly Shelton & David Shelander, Piano Man, 2000, Perdido Beach


    votre commentaire
  • Années 70 : Billingue

     

    Cette chanson du Brésil a été enregistrée tant et tant de fois que me voilà étonné de constater que je ne vous l'avais jamais présentée. À l'origine : Aguas De Março, par Antonio Carlos Jobim, qui avait aussi écrit les paroles anglaises, le tout en 1972. Voici une version sage et sans surprise, mais vous serez charmé par les passages en français.

    Sally Jackels, Waters Of March, 2011, The Promise Of Spring


    votre commentaire
  • Années 80 : Bonne humeur à go go

     

    Sur ce disque, le pianiste et chanteur français Matthieu Boré entoure ses compositions de plusieurs reprises : Beatles, Georgie Fame, Prince, Terence Trent D'Arby et Wham. Dans ce dernier cas, l'artiste ajoute beaucoup de bonne humeur pour un bis irrésistible. L'originale est par ici :

    http://4578.eklablog.com/wham-wake-me-up-before-you-go-go-1984-a39424991

    Matthieu Boré, Wake Me Up Before You Go Go, 2012, Roots


    2 commentaires
  • Années 60 : Comme Vince

    Un pianiste habile rend hommage à Vince Guaraldi, en reprenant une demi-douzaine de thèmes associés au dessin animé des Peanuts, puis complète avec des compositions dans le style de son Maître. C'est excellent ! Voici le thème le plus célèbre du dessin animé, de 1965.

    Jim Martinez, Linus And Lucy, 2015, Good Grief


    votre commentaire